chercher



L'Atlas des Champignons -> Les 10 commandements du ramasseur de champignons
       
Généralement, on associe la cueillette des champignons à l'automne car c'est là que certaines espèces poussent en abondance. Pourtant, on peut ramasser des champignons toute l'année, mais pas n'importe où et surtout pas n'importe quoi... .
 
Les 10 commandements du ramassuer de champignons
 
 

1. Champignon dont tu n'es pas totalement sûr tu ne ramasseras....

Il est pratiquement plus sûr de savoir reconnaître les espèces toxiques que les espèces comestibles. Nombre de ramasseurs "occasionnels" font preuve d'une totale inconscience en cueillant tout et n'importe quoi ! Il ne faut consommer que ce qu'on est sûr de pouvoir parfaitement identifier et de jeter les champignons pour lesquels on aurait le moindre doute, d'où l'importance de ne pas ramasser tous les champignons qu'on trouve sur son chemin sans distinction. Méfions nous des ressemblances qui sont à l'origine de nombreuses intoxications conduisant parfois à la mort du ramasseur inconscient et des membres de sa famille ! retour

2. Champignons différents dans le même panier tu ne mélangeras....

En aucun cas on ne doit mélanger des espèces différentes de champignons dans le même panier. Il est important de ne pas non plus utiliser de poche plastique favorisant la fermentation des champignons. Un seul champignon toxique mélangé à une récolte peut contaminer toute la récolte. En effet, les lamelles friables de certaines espèces toxiques comme les amanites phalloïdes peuvent se mélanger aux autres champignons et quand on sait que seulement 50 g d'amanite phalloïde constituent une dose mortelle, il vaut mieux éviter ces mélanges détonnants !retour

3. Passe par la pharmacie ou par un mycologue qui te confirmera....

Faites impérativement vérifier toute votre récolte par un pharmacien ou par un mycologue confirmé. En effet, un spécialiste ne pourra pas se prononcer sur un seul exemplaire et si vous pensez en toute bonne foi avoir récolté 5 ou 6 exemplaires d'une même espèce, certaines sont tellement similaires que vous pourriez bien vous retrouver avec des espèces toxiques ou mortelles que le spécialiste n'aura pas pu vérifier. Ne vous fiez pas aux "recettes miracles" qui affirment et c'est totalement faux, que les champignons dévorés par les limaces sont comestibles ! Elles peuvent en effet engloutir des amanites phalloïdes sans même avoir le hoquet... Conseil : cueillez tout le champignon y compris le pied essentiel pour l'identification. retour

4. En petites quantités seulement tu les dégusteras....

Certaines espèces de champignons bien que comestibles deviennent toxiques lorsque consommées en trop grandes quantités. Il vaut mieux en manger moins et plus souvent que l'inverse.. Certains mélanges sont également à éviter : tel ou tel autre champignon, (comme le coprin noir d'encre par exemple que nous vous déconseillons de déguster..) ne doivent pas être consommés avec de l'alcool, du vin ou de la bière. retour

5. Prairies et forêts tu ne saccageras....

Une forêt ou une prairie ne doivent pas se transformer en terrain dévasté après votre passage.. Il est important de ne pas briser de clotûres, de saccager de jeunes arbres qui poussent, de laisser des détritus derrière soi ou encore d'effrayer les animaux en poussant des cris stupides. Cueillez juste ce qu'il vous faut sans piétiner le terrain.retour

6. La Nature tu respecteras....

Il existe une méthode et des outils pour cueillir les champignons : un couteau permettant de couper le pied du champignon à sa base, un ou deux paniers en osier ou à lattes de bois pour les récolter et les séparer, une loupe pour voir les détails du champignon. En utilisant le couteau, on évite de détruire le mycélium et l'environnement du champignon. L'utilisation de rateaux est à proscrire absolument et il faut éviter de piétiner le sol car cela détruit aussi le mycélium. Il est également conseillé de remettre la mousse ou les feuilles qu'on aurait déplacées. Evitez les comportements infantiles consistant à donner des coups de pied dans les espèces toxiques, vous pourriez compromettre l'équilibre de la nature de façon dramatique, en effets, certaines espèces de champignons sont en voie de disparition.retour

7. Dans les lieux interdits champignons tu ne récolteras....

De nombreuses régions permettent la cueillette des champignons dans les bois et les forêts mais ne vous aventurez pas sur un terrain privé, c'est strictement interdit et vous pourriez être accusés de vol ! Certains bois où la cueillette était permises ont vu fleurir des panneaux "interdiction de ramasser des champignons" faute de respect de la part des mycologues amateurs... En effet, la cueillette massive de cèpes par exemple, peut avoir de fâcheuses conséquences sur leur développement futur. La protection de certaines espèces a même poussé les autorités à interdire certaines forêts. Pour les forêts domaniales, une tolérance existe mais la cueillette peut être interdite ou devenir payante en fonction de l'état de la forêt.retour

8. Champignons achetés sur certains marchés tu vérifieras...

Peu de contrôles existent en France sur la vente des champignons sauvages sur les étals des marchés. Certaines espèces se retrouvent affublées de noms fantaisites et on ne sait plus parfois à quelle espèce on a affaire. Pour plus de précaution, sachez qu'un document officiel doit se trouver dans les cageots. Méfiez-vous surtout des "vendeurs à la sauvette" et achetez de préférence des espèces sûres ou cultivées. Le même problème se pose pour les champignons vendus en boite ou en bocaux, notamment en provenance des pays de l'est. retour

9. Champignons au bord des routes tu ne ramasseras....

Didier Michelot, chercheur a CNRS a écrit de nombreux articles à ce sujet (voir la partie toxicologie de ce site). Il est fortement déconseillé de cueillir des champignons au bord des routes ou des zones polluantes car le champignon est une véritable éponge qui absorbe notamment les métaux lourds (plomb, mercure, cadmium) provenant des gaz d'échappement des véhicules à moteur ou de rejets industriels et même de certains engrais. Il peut également être contaminé par la radio-activité (rappelez-vous la catastrophe de Tchernobyl).Les risques sont à long terme mais non négligeables (cancer).retour

10. En suivant ces conseils, nombreuses intoxications tu éviteras....

Les intoxications ne sont malheureusement pas rares et les plus fréquentes se traduisent par de très sévères gastro_entérites accompagnées de vomissements et pouvant durer plusieurs jours. La sensibilité est différente selon les individus. Il faut savoir que certaines espèces mortelles comme l'amanita phalloïdes ou la gyromitra esculenta entraînent une destruction irrémédiable du foie et certains cortinaires, une destruction du système rénal (voir l'étude de Didier Michelot à ce sujet dans la partie toxicologie de ce site). En cas d'intoxication et surtout si les troubles surviennent plus de six heures après l'ingestion (vomissements, diarrhées, fortes crampes) il faut craindre le pire et se précipiter sur le téléphone pour appeler le centre anti-poisons le plus proche. De toute façon, en cas de malaise après ingestion de champignons, il faut impérativement consulter un médecin.retour

 
 
 
© 2012 - - avec la collaboration de Didier Michelot, chercheur au CNRS │ mentions légales │ contact